Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 15:31

Ca fait du bien de relire ça :

http://www.ac-grenoble.fr/artsvisuels26/reperes.htm

 

 

EXTRAITS:

Un excès de liberté et l’absence de contraintes risquent de laisser l’enfant totalement démuni

devant l’étendue du champ des possibles : incapacité à choisir un objet, un cadre et des outils

d’investigation adaptés, dans le temps limité imparti à la séance d’arts visuels.

Inversement un travail trop cadré risque d’enfermer l’enfant dans une attitude d’effectuation

laissant peu de place à la créativité et à l’expression d’une pensée divergente.

L’enseignant doit proposer un dispositif dans un juste équilibre entre ces deux pôles extrêmes,

adapté à chaque situation, à chaque enfant et à ses propres compétences. Son regard en éveil

permanent évalue les comportements, les postures.

http://www.ac-grenoble.fr/artsvisuels26/demarche_de_creation_bf.pdf

Les modalités du travail et la mise en oeuvre

Le dispositif et les situations

Pour aborder une question liée à la représentation, faire un travail avec les élèves, l’enseignant

conçoit et organise un dispositif général d’apprentissage.

Il le conçoit comme une suite de situations.

Une situation constitue un contexte d’action, un temps de participation et d’engagement proposé

à l’enfant selon des contraintes précises, qu’elles soient spatiales, temporelles ou matérielles,

pour répondre à une question, atteindre un but ou mener un projet individuel ou collectif.

Une situation peut être un temps de travail individuel sur table, un temps de regroupement

collectif autour des productions, un moment de découverte d’une oeuvre dans un musée, un

temps d’expérimentation d’un procédé en petit groupe, etc. Dans leur adéquation et leur

complémentarité, ces différents moments forment le dispositif d’apprentissage.

Dans la conception du dispositif, l’enseignant veille aux aspects suivants:

· l’élève est bien engagé dans une expérience émotionnelle qui le concerne.

· Il va pouvoir aboutir à une réalisation qui portera les tracés de son expérimentation, des

défis rencontrés et des solutions personnelles apportées;

· Il apprend quelque chose de chaque situation, des autres et de leurs propres tentatives, de

l’enseignant lui-même qui apporte des techniques, conseille, accompagne, instaure un

dialogue, fait des propositions individualisées et collectives;

· l’élève construit sa compréhension par un aller-retour dynamique entre l’action et la

réflexion.

· Il découvre et reconnaît des démarches, des oeuvres, des artistes.

http://www.ac-grenoble.fr/artsvisuels26/dispositif.pdf

 

S E Q U E N C E D ’ A R T S V I S U E L S

e t D I S P O S I T I F D ’ A P P R E N T I S S A G E S

 

I – LE TEMPS DE L’ENSEIGNANT : Choisir un « sujet – prétexte »

C’est un temps de maturation ; vous devez « rêver » le sujet - prétexte, rassembler, collecter

des informations, imaginer, envisager les différentes pistes possibles, les dérives. Vous devez

en repérer les richesses potentielles, nourrir votre imaginaire de lectures et documentations

variées, vous informer des artistes dont les démarches pourraient s’inscrire dans une relation

de sens avec votre sujet.

Les entrées sont multiples :

o une sortie : biologie, histoire géographie, visite de musée, exposition, un

spectacle, la piscine…

o une rencontre : une oeuvre, un auteur, un livre, un pays……

o un évènement particulier : une saison, une fête, Halloween, Noël, un fait divers

……

Comment choisir les éléments et les moyens de la mise en oeuvre ?

Sachant que les instructions officielles définissent des objectifs et des compétences à

construire et qu’il vous appartient de définir des moyens spécifiques.

Certains éléments peuvent orienter vos choix :

o Des conditions matérielles difficiles (manque de matériel, pas d’eau, manque de

place, pas de possibilité de stockage, des enfants agités et/ou nombreux)

o Aucun budget pour l’achat de matériel

o Un goût personnel pour un travail d’artiste, des matériaux particuliers

o Un stock de matériel à votre disposition : vieux vêtements, cartons, vieux livres

et cahiers, chutes de bois…

VOUS AVEZ DELIMITE LES PARAMETRES DE VOTRE TRAVAIL ?

Ex : je dispose de fil de fer souple en grande quantité, je pense aux dessins en fil de fer de

Calder, je peux travailler sur dessiner autrement, éventuellement «corps et mouvement », Je

travaillerais aussi sur ce sujet en EPS……

Vous devez maintenant construire un dispositif d’apprentissage qui installe l’enfant dans une

pratique réflexive et une démarche de création.

CONSTRUIRE UN DISPOSITIF :

· C’est prendre en compte « l’enfant » ; son identité : son vécu intime, son imaginaire, son

affect, sa psychologie, son identité socioculturelle….

· C’est prendre en compte les instructions officielles (relation aux cycles et compétences à

construire).

· C’est prendre en compte les recherches actuelles en didactique des arts plastiques.

· C’est prendre en compte les démarches artistiques contemporaines et leur potentialité

d’enseignements.

· C’est se fixer des objectifs en termes de « contenus d’apprentissages, cohérence et

progression.

· C’est prendre en compte les contraintes du terrain «espace, temps, matériaux, outils,

références.

· C’est envisager un type d'évaluation.

Et pour cela, élaborer une fiche de cours, planification souple, (ANTICIPATION

DES POSSIBLES)

Il ne restera aux enfants qu’à s’emparer du thème, à se l’approprier afin de rentrer dans

une phase de création

II - DISPOSITIF GENERAL:

1. INCITATION : C’est l’étincelle qui engagera l’enfant dans le travail.

Nourrir l'imaginaire de l'enfant, et le confronter à une question à résoudre ; c'est un

«problème» pour lequel il est possible de trouver plusieurs solutions, c'est un

dispositif résolutif ouvert, une tâche que l'enfant ne peut mener à bien sans

effectuer un apprentissage précis. Ce questionnement implique une difficulté

nouvelle à affronter, et conduit l'enfant à explorer de nouveaux terrains

d'expression, à développer d'autres attitudes.

Les questionnements engendrés devront soulever des enjeux pratiques,

plastiques, et artistiques, le CREATIF et L'ARTISTIQUE restant au premier

plan.

L'incitation introduit l'idée de « désir» et de « sens » de l'effectuation, entre

liberté, plaisir et contrainte.

Vous devez trouver un juste équilibre entre « affranchir et encadrer »

La « contrainte», lorsqu'elle existe, doit être un déclencheur du questionnement

qui conduit vers l'obstacle, (différente de l'interdiction, liée à la nature des moyens

offerts).

2. EFFECTUATION : L'enseignant organise les conditions matérielles de l'effectuation :

il conseille, incite, encourage, favorise les initiatives singulières, s'adapte à

l'évolution du travail, réactive les motivations, il gère le temps imparti à

l'éffectuation. L’enseignant a non seulement le devoir d’accompagner,

d’être à coté, avec… l’enfant, mais aussi un devoir d’exigence.

3. VERBALISATION : L’enseignant donne la parole aux enfants, les incite à parler sur

leurs propres productions, (énoncer leurs étonnements, confronter leurs points de

vue à ceux de leurs camarades et des artistes, énoncer les différences).

4. REFERENCES : L’enseignant établit des liens entre le travail proposé et les

démarches d’artistes (contemporains souhaitables). Il choisit la manière et le

moment opportuns pour les présenter.

5. APPRENTISSAGES INTERDISCIPLINAIRES et TRANSVERSAUX: L’enseignant établit

des relations avec les autres disciplines afin de développer des apprentissages de

plusieurs points de vue, et travailler sur la globalité de l’enfant.

http://www.ac-grenoble.fr/artsvisuels26/elaboration_et_developpement_dispositif1.pdf

http://www.ac-grenoble.fr/artsvisuels26/fiche_de_prep.pdf

http://www.ac-grenoble.fr/artsvisuels26/deroulement_sequence1.pdf

http://www.ac-grenoble.fr/artsvisuels26/traces_gestes/traces_gestes.htm

Merci aux auteurs

Repost 0
Published by arts visuels - dans Documents officiels
commenter cet article
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 11:29
Je propose un lien pour acceder au document "ressources du MEN" concernant l'histoire des arts.

http://www.tice1d.13.ac-aix-marseille.fr/artsvisuels/docs-officiels/HistoireArts_Liste_oeuvres.pdf

Ce document expose une liste pour aider les enseignants dans la mise en oeuvre concrète de l’enseignement de l’histoire des arts. Elle reste bien sûr indicative.

 


Une piste évoquée est qu'au travers de l'histoire, on peut proposer aux élèves de découvrir des oeuvres. Je vais tenter, cette année, de me concentrer plutôt sur le XXe siècle et notre époque.

Oeuvres picturales

-  Picasso

- Mondrian

- Miro

- Magritte

- Chagall

- Dubuffet

- Duchamp

- Ernst

- Pollock

- Tinguely

- Warhol (Pop’art)

- Pour l’art actuel,

oeuvres choisies dans

les Fonds Régionaux

d’Art Contemporain

(FRAC)

Sculpture

- Giacometti

- Calder

- Maillol


Oeuvres

photographiques

- Cartier-Bresson

- Doisneau

- Capa

- Raymond Depardon

Repost 0
Published by arts visuels - dans Documents officiels
commenter cet article

Présentation

  • : L'Art de rien...
  • L'Art de rien...
  • : Cette année, j'ai une classe de CP, je vous présente nos travaux en arts visuels, mais il y a aussi ce que j'ai pu faire avec d'autres niveaux (tous) et ceux réalisés avec mes deux petits bouts de 3 ans. Toute contribution est bienvenue!
  • Contact

Pinterest

 

 

Suivez-moi sur pinterest !

Rechercher